FICHE ACTION 5

STRUCTURER UN RÉSEAU D’ACTEURS DANS LE REPÉRAGE/DIAGNOSTIC PRÉCOCE DES TROUBLES EN AMONT DES ORIENTATIONS PSYCHIATRIQUES

Cette fiche action est pilotée par le CMP Enfant-Adolescent (Centre Hospitalier de Libourne) et la Plateforme Territoriale d’Appui de la Haute-Gironde.

Partenaires de la fiche action 5

Les partenaires prioritaires de la fiche action sont pour le moment la psychiatrie de Libourne et de la Haute-Gironde (psychiatrie adulte et pédopsychiatrie), la PTA Haute-Gironde et la PMI du Conseil Départemental. De nouveaux partenaires pourront s’ajouter en fonction des projets mis en oeuvre.

Objectifs de l’action

  • Faire évoluer les représentations des professionnels et de la population
  • Développer les compétences en psychiatrie des professionnels
  • Améliorer l’accompagnement des parcours en santé mentale et prévenir les ruptures

Etat d’avancement des actions

ACTIONSEtat d’avancement
Élaborer un programme de sensibilisation/formation des professionnels à la santé mentale Non démarré
Rédiger un guide de bonnes pratiques à destination des professionnelsNon démarré
Identifier et développer les ressources d’évaluation et d’orientation de premier niveau (gare de triage) via un réseau de psychologues libéraux, l’appui des psychologues des PSP et MSP, et en renforçant le pool d’infirmiers psychiatriques du GCS (voir fiche action 7)En cours
Organiser des manifestations, réunions de sensibilisation autour des campagnes nationales pour travailler sur les représentations des professionnels et du grand public En cours

Les professionnels ont identifié 2 problématiques sur lesquelles travailler :

  • Pédopsychiatrie : réduire la liste d’attente des orientations au CMP enfant-adolescent de la Haute-Gironde
  • Psychiatrie adulte : améliorer les orientations vers la psychiatrie et réduire ainsi les orientations inadéquates (patients ne relevant pas de la psychiatrie)

Dans cette fiche action, nous souhaitons travailler sur le repérage et le diagnostic précoce en créant un réseau de professionnels du repérage.

Nos réflexions ont pris un nouveau tournant face à la crise sanitaire et à ses conséquences psychologiques sur les publics fragiles. Nos projets se focalisent davantage sur la souffrance psychique des publics impactés fortement par ce contexte sanitaire. Nous avons en effet ciblé le public jeune qui face à de nombreuses difficultés : majoration des troubles anxieux et pensées suicidaires, comportements agressifs, augmentation des conduites addictives, …

Proposer une autre alternative de suivi auprès de ces jeunes contribuent à réduire les demandes au niveau des CMP.

En psychiatrie adulte, le CLS Haute-Gironde souhaite s’associer au CLSM (Conseil Local de Santé Mentale) du Grand Libournais, qui relève de la même sectorisation psychiatrique publique du Centre Hospitalier de Libourne (site de Garderose), pour fluidifier les orientations des professionnels vers les différents services de psychiatrie. Ce projet est en cours d’élaboration.

Enfin, le CLS participe également à l’élaboration des SISM : Semaines d’Information sur la Santé Mentale. L’objectif de cet événement annuel est de réaliser des actions de promotion de la santé mentale et ainsi sensibiliser le public à cette thématique. Les SISM ont lieu chaque année sur les 2 premières semaines d’octobre.