Le territoire du CLS

Périmètre du CLS Haute-Gironde

Source : site territoires.nouvelle-aquitaine.fr de la région Nouvelle-Aquitaine

La Haute-Gironde est un territoire bordé au nord par la Charente-Maritime, à l’ouest par l’Estuaire de la Gironde, au sud par l’agglomération Bordelaise et à l’Est par le Libournais.

Administrativement, ce territoire s’étend sur 4 communautés de communes : Blaye, Estuaire, Grand Cubzaguais et Latitude Nord Gironde comprenant 62 communes pour une superficie de 782 km².

Il y a 2 centralités majeures sur la Haute-Gironde : à l’ouest, la ville de Blaye, sous-préfecture de la Gironde, qui borde l’Estuaire et au sud, la ville de Saint-André-de-Cubzac, en plein essor depuis quelques années, qui s’étend vers la métropole bordelaise. Ces 2 pôles concentrent 41% des emplois du territoire et constituent également des pôles d’équipements supérieurs.

Démographie et contexte socio-économique

En 2017, la Haute-Gironde comptait 90 945 habitants (Source : INSEE) soit une densité de 116 hab./km² qui est inférieure à la moyenne départementale (159 hab./km²). Cependant, les disparités sont importantes puisque la zone sud-est regroupe plus du quart de la population, la commune de Saint-André de-Cubzac comprend à elle seule 12% de la population du territoire.

Source : Carte du Réseau Santé Social de la Haute-Gironde

Les actifs de la Haute-Gironde sont principalement des ouvriers (29,4%). Le taux de chômage est proche des moyennes départementales et nationales, mais les jeunes sont particulièrement touchés puisque presque 30% des 15-24 ans étaient sans emploi en 2012.

Le territoire de la Haute-Gironde est touché par la pauvreté, la précarité et la dépendance. Le revenu net moyen déclaré par foyer fiscal est inférieur de 4500€ à celui du département de la Gironde (25 573€). Le pourcentage de foyers fiscaux non imposables est de 62,3%, un taux supérieur à celui de la Gironde (51,5%) et à la France métropolitaine (52,1%). Enfin, même si le taux de chômage est proche des moyennes départementales et nationales, le territoire est faiblement pourvoyeur d’emplois. En effet, en 2015, il comptait 42 800 actifs pour 24 300 emplois, soit un ratio de 176 actifs pour 100 emplois mettant ainsi en lumière un fort déséquilibre économique. La majorité de la population est donc amenée à travailler en dehors du territoire.

Etat de santé de la population en Haute-Gironde

En 2017, l’ORS Nouvelle-Aquitaine a réalisé un diagnostic de l’état de santé de la population en Haute-Gironde. Les constats sont :

  • une part élevée d’élèves en surcharge pondérale : le diagnostic montre une faible pratique de l’activité physique chez les collégiens ainsi qu’une forte proportion d’enfants en surcharge pondérale par rapport à la moyenne départementale et nationale.
  • un nombre élevé d’affections de longue durée (ALD) : les maladies de l’appareil circulatoire, les cancers, le diabète, les troubles mentaux et les maladies du système nerveux ont des taux significativement supérieurs à la valeur de la France hexagonale.
  • une surmortalité : elle est notamment liée aux nombreux cancers, aux accidents de la circulation et aux conduites addictives (tabac et alcool).
  • une forte prévalence de la dépendance chez les personnes âgées.

Offre de soins sanitaire et médico-sociale

Le territoire se caractérise par un réseau de partenaires locaux dynamiques. En termes de structure sanitaire, le territoire est pourvu d’un centre hospitalier situé à Blaye qui possède un service d’urgence, une maison médicale de garde, une maternité, des consultations externes (pédiatrie, gastro-entérologie, chirurgie digestive, …), des lits SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) et une PASS (Permanence d’Accès aux Soins de Santé). Concernant les soins de psychiatrie, le centre de référence est l’hôpital Garderose du centre hospitalier de Libourne. Les CMP (Centre Médico-Psychologiques) adultes et enfants, les CATTP (Centre d’Activité Thérapeutique à Temps Partiel) et les hôpitaux de jour sont ainsi sous la responsabilité de Libourne.

Le territoire comprend divers établissements médico-sociaux : 9 EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), 3 résidences autonomies, 1 SSIAD (Service de Soins Infirmiers A Domicile), 1 HAD (Hospitalisation A Domicile), des services d’aides à domicile, SESSAD, IME, … De nombreuses associations sont également installées sur le territoire et contribuent fortement à la dynamique territoriale comme la mission locale, le service Vict’Aid de l’association Don Bosco, le GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle) En Parallèle, l’association les Champs du Possible, …

La Plateforme Territoriale d’Appui possède une antenne sur la Haute-Gironde, elle est située à Saint-Savin et intervient sur tout le territoire.

Offre de soin libérale

La densité des professionnels de santé libéraux et paramédicaux est pour, la quasi-totalité des corps de métier, inférieure à la densité départementale. Cela est particulièrement le cas pour les médecins généralistes (86 pour 100 000 habitants en Haute-Gironde contre 111 en Gironde), les médecins spécialistes (56 pour 100 000 habitants en Haute-Gironde contre 113 en Gironde) ainsi que pour les masseurs-kinésithérapeutes (59 pour 100 000 habitants en Haute-Gironde contre 142 en Gironde).

Le CLS a pour objectif de travailler sur l’attractivité médicale face à la sous-densité de médecins généralistes et spécialistes sur le territoire. Le focus sera également fait pour la psychiatrie puisque la Haute-Gironde ne compte que 2 psychiatres pour 100 000 habitants contre 18 en Gironde.

En matière de structures d’exercice coordonné, le territoire dispose d’un Pôle de Santé Pluridisciplinaire (PSP de Saint-Savin) et de 3 Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP de Blaye, Etauliers et Bourg). Un projet de CPTS (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé) est en cours de réflexion sur la Haute-Gironde.

A TELECHARGER